Suivre les pas d'Intel - en découplant le logiciel du matériel et en automatisant  les processus métier et informatiques - peut aider les services informatiques à faire plus avec moins.

 

SNACKABLE-ComputeDemand.pngQuand je pense aux choix stratégiques que les services informatiques d'Intel IT ont faits au cours des vingt dernières années, j'en vois un qui s'est révélé plus décisif que tous les autres : le passage en 1999 des systèmes informatiques RISC à l'architecture Intel® standardisée et à Linux pour la conception de nos puces. Cette transition, qui s'est effectuée sur une durée de cinq ans, nous a permis de réaliser des performances plus que doublées tout en supprimant environ 1,4 milliard de dollars en coûts informatiques.

 

Si ce n'est certes pas une nouveauté, il s'agissait en réalité de la première étape du développement d'une infrastructure définie par logiciel (SDI, Software-Defined Infrastructure) chez Intel avant que cette technologie ne soit réellement connue. Nous avons consolidé notre plate-forme informatique avec la bonne combinaison logicielle sur le meilleur matériel pour sortir nos produits à temps.

Aujourd'hui, la technologie SDI est devenue une réalité incontournable des centres de données. Elle est considérée comme l'une des phases critiques de l'industrie informatique dans son ensemble.

 

Pourquoi l'infrastructure définie par logiciel (calcul, stockage et réseau) est-elle si importante?

 

La technologie SDI est le seul moyen de garantir que les centres de données d'entreprise respectent les contraintes de coûts, optimisent l'utilisation de l'infrastructure et répondent à une demande qui croît de façon considérable chaque année.

 

Ici chez Intel, la demande en ressources de calcul augmente d'environ 30 % tous les ans. Et comme vous pouvez le constater sur le graphique, les besoins de stockage augmentent également à un rythme phénoménal. Pourtant, notre budget reste stable, et a même diminué dans certains cas.

 

Pour nous, le défi est de fournir des services toujours plus complets et efficaces sans augmentation de coût.


Quelle est la clé?

 

Le succès réside dans le découplage du logiciel du matériel.

 

Comme je l'ai indiqué, Intel a découplé le logiciel du matériel dans son environnement informatique il y a près de 16 ans, en remplaçant les solutions exclusives coûteuses qui liaient étroitement les logiciels au matériel par des serveurs x86 standard et le système d'exploitation Open Source Linux. Nous avons déployé de puissants serveurs Intel® Xeon® optimisés pour la performance afin de délivrer un calcul de débit. Par la suite nous avons augmenté la fréquence pour des performances accrues, ajouté des serveurs basés sur des processeurs Intel® Xeon® de plus haute densité pour accélérer le temps de mise sur le marché des puces tout en diminuant de façon significative les frais de licence de la CAO électronique. Tout cela nous a permis de fournir des capacités informatiques basées sur des logiciels à la fois puissantes et abordables.

 

La technologie en évolution constante nous permet de proposer des niveaux comparables de performance, de disponibilité, d'évolutivité et de fonctionnalité avec des solutions logicielles Open Source sur du matériel x86 dans nos environnements de stockage et réseau.

 

Comme nous l'expliquons dans un nouveau livre blanc, les services informatiques d'Intel transforment continuellement les environnements de réseau et de stockage d'Intel  pour les faire évoluer de solutions propriétaires fixes à des systèmes standard, agiles et peu coûteux.

 

Nous travaillons actuellement sur le stockage basé sur des logiciels et nous évaluons les écarts de qualité pour améliorer le déploiement de bout en bout dans le cadre d'usages essentiels à l'entreprise.

 

Nous avons effectué la transition de notre réseau d'un matériel propriétaire à standard, ce qui aboutit à une réduction de coûts de 50 %. Nous travaillons également avec l'industrie en vue d'adopter et de certifier une solution logicielle réseau Open Source qui, nous l'espérons, diminuera le coût par port de 50 % supplémentaires. Notre déploiement réseau basé sur des logiciels se limite à un environnement virtualisé restreint dans notre Cloud privé d'entreprise et de bureau.


SNACKABLE-ChangeSavings.pngMais ça ne suffit pas…

 

Bien que le découplage du logiciel du matériel soit un élément clé d'une infrastructure définie par logiciel, nos devons faire plus. Notre vision de l'infrastructure définie par logiciel, qui a vu le jour il y a de nombreuses années, inclut l'orchestration automatisée des ressources d'infrastructure de centre de données. Nous avons déjà automatisé la gestion des ressources et le regroupement de données au niveau global du centre de données. Notre objectif est l'automatisation intégrale des processus métier et informatiques pour prendre en charge à la demande le provisionnement, la surveillance et la gestion en libre-service de toute l'infrastructure informatique/réseau/stockage. L'automatisation permet de garantir que lorsqu'une charge de travail survient, celle-ci est affectée à une capacité de stockage et de traitement adéquate, de sorte que l'application puisse s'exécuter au niveau de qualité de service requis  sans gaspillage de ressources.


Un coût moindre, une pertinence accrue

 

Les environnements Cloud publics offrent de grandes économies d'échelle en adoptant un système d'exploitation, un logiciel d'orchestration et de provisionnement de ressources ainsi qu'un matériel basé sur des normes ouvertes permettant de fournir des performances à moindre coût aux consommateurs d'informatique. Pour que l'informatique d'entreprise reste compétitive, nous devons  proposer des prix et une agilité similaires à ceux du Cloud public. L'infrastructure définie par logiciel rend l'informatique performante sans jamais perdre de vue les besoins de nos clients.

 

Pour l'heure, le service informatique d'Intel progresse peu à peu vers son objectif de solution SDI intégrale. Nous continuerons à partager nos innovations et nos découvertes avec l'industrie informatique, et nous resterons à l'écoute de vos expériences ! Ensemble, nous pouvons bien sûr rester compétitifs dans nos domaines respectifs, mais nous pouvons aussi contribuer à faire évoluer l'industrie des centres de données vers sa maturité.