Article#2 image.jpg

 

 

La transformation de l'espace de travail

 

La consumérisation de l'IT a profondément modifié la relation entre le service informatique et les salariés. Le premier a tout simplement plus de mal à contrôler l'usage des terminaux et des données, les seconds travaillent à partir de plusieurs endroits, sur une gamme de terminaux mobiles différents et évolutifs http://www.intel.fr/content/www/fr/fr/enterprise-mobility/enterprise-mobility-transforming-the-way-we-work.html . Tout se fait dans un contexte très concurrentiel qui oblige encore plus à innover et vite. La manière de travailler est un point de passage obligé de cette transformation. Comment la prendre en compte ?

 

On se trouve en fait en présence de nouvelles méthodes, de nouvelles approches, comme le « crumming » qui permet de se réunir autour d’un projet entre personnes concernées, de développer sa capacité à travailler de manière non routinière car la valeur du travail vient de la créativité et non pas des points de passage obligés, le réseautage personnel et la capacité pour chacun d’influencer un projet sont également déterminantes.  Derrière ces nouvelles pratiques, arrivent une nouvelle génération, des talents autres que ceux habituels dans l’entreprise, il faut les attirer et les retenir, les nouvelles conceptions de l’espace de travail vont beaucoup compter.

 

La réponse de l'informatique va tenir compte d’objectifs comme le maintien de la compétitivité dans un monde en rupture, le fait d'attirer les jeunes talents avec des outils pertinents, ou de servir le client par une infrastructure adaptée. Des technologies correspondent à ces objectifs, en matière de mobilité, de terminaux, de sécurité. Elles permettront de libérer le potentiel du personnel et de vérifier la conformité des dispositifs, l'informatique est alors moins dans le contrôle que dans le soutien pour l'utilisation de services et d'applications.

 

Le rôle de WiGig et de WiDi

 

Intel a annoncé vouloir faire disparaître les câbles de l’espace de travail au profit du sans fil. Deux technologies sont particulièrement adaptée à cet objectifhttp://www.intel.fr/content/www/fr/fr/it-management/intel-it-best-practices/mobile-app-development-framework.html : WiGig (wireless peripherals conectivity) et WiDi (wireless display). Des PC WiDi compatibes 4K permettent par exemple de transformer ce PC en une véritable plaque tournante pour tout votre contenu. En 2016, Intel prévoit que 300 millions de terminaux auront du WiDI, sinon il sera possible de le faire moyennant une somme modique, environ 40 dollars. Quant à WiGi, c’est du 802.11 ad, une connectivité sans fil pour connecter le PC à ses périphériques.

 

Améliorer et gérer la sécurité mobile dépend surtout de la 5ème génération des processeurs Intel Core vPro, celle qui s’adapte justement aux besoins de mobilité et de sécurité, puisque ces fonctionnalités sont intégrées. Elle s’adresse à tous les types possibles de terminaux dont l’utilisateur aime se servir : tout en un, ultrabook, deux en un, ultraplat ou PC de bureau. Chacun d’eux aura une autonomie exceptionnelle dans un environnement de sécurité également performant, assurant la protection des données, des identités et des accès.

 

Windows 10 est également très attendu, d’abord pour des raisons économiques avec un environnement en meilleur santé et une base installée vieillissante (600 millions de PC dans le monde âgés de plus de quatre ans). L’arrivée du nouvel OS devrait avoir un impact réel, d’autant qu’il accompagne de nouvelles pratiques dans le cloud. 

 

Cet article a été initialement publié sur http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/publi-info/la-transformation-de-l-espace-de-travail-413.html