Article#1 image.jpg

 

 

La présence d'Intel au CEBIT s'incarne d'abord dans des technologies clés. Pour résumer, elles vont de la transformation de l'espace de travail au datacenter en passant par toutes les formes de mobilité. Des technologies, mais surtout des manières nouvelles de les appréhender : elles doivent être à portée de main. C'est la démonstration qui est faite. Deux exemples : le contrôle des appareils domestiques par un simple geste de la main et la possibilité de numériser en 3D, directement de chez soi.  Le stand d'Intel avait donc un slogan : « c'est là que tout change ».

 

Le chemin suivi emprunte plusieurs technologies. D’abord, celles qui transforment l'espace de travail, que ce soit avec la mobilité, WiGig celle qui assure la connectivité des périphériques et avec WiDi, pour l'affichage sans fil ou bien sur toutes les nouvelles versions des terminaux, ce qu’on appelle les form factors. Aujourd’hui, ces form factors ne cessent de se multiplier, avec des terminaux deux en un, proposant à la fois le PC et la tablette, la tablette elle-même, la phablet, le laptop et le tout en un. Cinq possibilités avec une infinité de versions chez les constructeurs. Le tout activé par  de nouveaux OS  et les niveaux d’innovation apportés par les terminaux comme par les processeurs.

 

Ces technologies se retrouvent dans ces leviers de transformation digitaux que sont l'IoT, le cloud et l'analytique. Lors du Cebit, Intel a présenté un cas client avec le géant de l’énergie Aeon qui les utilise pour du smart grid.   Elles ne sont rien sans les datacenters où l’on retrouve Intel, à la fois par ses processeurs Xeon destinés aux serveurs et sa capacité à créer des services de cloud managés.  Une manière de s’adresser aux infrastructures de cloud hybridehttps://www-ssl.intel.com/content/www/fr/fr/cloud-computing/cloud-computing-what-is-hybrid-cloud-101-paper.html

 

Une start-up pour un gant connecté

Des technologies connues, intégrées dans des réalisations et complétées par de nouvelles initiatives comme celles que l'on porte sur soi, y compris sur le plan professionnel avec la ProGlove (www.proglove.de). Sous ce nom émerge une start-up allemande, basée à Munich, elle propose un gant connecté, où chaque geste est donc mémorisé, retraité sous forme de données stockées, qui sont ensuite analysées.

 

D’autres noms vont venir à la lumière : Nixie, Baby Be, Ouvrir Bionics et Vumbl.  BabyBay, par exemple, est un  matelas bionique qui maintient mères et bébés connectés à travers un processus d'incubation artificielle. Sa création vise à aider les plus de 15 millions de bébés nés prématurément chaque année. Le dispositif apporte des informations haptiques (liées au toucher)  de la mère à l'enfant en temps réel, ce qui rend l'environnement intérieur de la machine  moins stressante tout en donnant un rôle actif à la mère dans la prise en charge de son nouveau-né prématuré.

 

La 3D s'impose également au plan personnel ou professionnel avec des partenaires comme HP et Sprout, Dell et ses tablettes 3D.  Intel propose la caméra Real Sense qui détecte les mouvements, du visage ou des doigts par exemple, comprend les émotions, crée de nouvelles interactions pour les jeux ou tout type de création de contenus. Dans le monde de l’entreprise, Real Sense peut déboucher sur des applications de biométrie dans la sécurité.

Cet article a été initialement publié sur http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/publi-info/des-technologies-pour-votre-transformation-digitale-411.html